• 10 mars 2020
  • LitterLocker
  • 0 Comments

Les problèmes de vessie chez les chats

Si vous avez un ou des chats comme compagnons à la maison, il est fort possible que vous ayiez déjà entendu parler, ou même déjà avoir eu cette mauvaise expérience  de ‘’problèmes de vessie chez les chats’’. C’est un problème préoccupant pour vous et qui peut être très sérieux pour votre (vos) cher(s) compagnon(s) !  Mais qu’en est-il vraiment ? Essayons d’y voir plus clair…

Les chats domestiques, de toutes races, ont un ancêtre commun : un félin qui vivait dans le désert, qui par conséquent buvait peu et devait concentrer son urine pour éviter de se déshydrater. Nos compagnons actuels ont gardé cette caractéristique génétique. De ce fait, certains chats vont boire peu et ainsi former un faible volume d’une urine très concentrée, cette concentration étant le résultat d’une accumulation ( on va appeler cela une sursaturation ) de minéraux dans leur vessie. Si les facteurs prédisposants sont présents certains de ces minéraux vont s’agglomérer et former des cristaux, voire même des petits cailloux ( appelés calculs urinaires ) qui peuvent irriter sérieusement les voies urinaires et même les bloquer.

J’ai parlé de facteurs prédisposants qui font que certains chats sont à risque de développer une forme ou une autre de ces ‘’ problèmes de vessie ‘’. En médecine vétérinaire on appelle cela la maladie des voies urinaires inférieurs félines ( MVUIF ). Les présentatons les plus fréquentes sont une forme de cystite récurrente ( inflammation hémorragique de la vessie ), une inflammation causée par des cristaux et/ou des  calculs  et même un blocage des voies urinaires. Situations précaires pour nos compagnons, douloureuses et pouvant même nécessiter des soins urgents, pour éviter des conséquences sérieuses, pouvant aller même jusqu’à la fatalité, si le blocage persiste !

Ces facteurs prédisposants sont, entre autres: la génétique propre à chaque individu, le stress, les mauvaises conditions de son environnement, par exemple un litière inadéquate ou un bac de litière mal nettoyé ou en nombre insuffisant, une alimentation inappropriée et un apport insuffisant en eau, la teneur en minéraux et le pH de sa nourriture et de son eau sont des facteurs importants.

On voit déjà qu’on peut influencer certains de ces facteurs prédisposants : s’assurer de fournir une litière propre et en quantité suffisante, nourrir avec une nourriture haut de gamme pour chat, et faire tout en son pouvoir pour faire boire le chat. Oui fournir plus d’eau va aider à diminuer la saturation urinaire et favoriser un volume plus important d’urine.

La recherche en alimentation féline a déjà fait des progrès importants afin de formuler des nourritures qui diminuent les risques de développer la MVUIF. Les 3 principes de base de l’alimentation des chats sont :  1. de favoriser l’apport en eau ( on conseille un peu de conserve chaque jour avec la nourriture en croquettes ) 2. D’être équilibée en minéraux, pour éviter les excès et 3. de favoriser un pH urinaire optimal.

Une récente innovation s’ajoute maintenant à ces mesures préventives ! elle applique les 3 principes de base :  Une eau de source naturelle, distillée, déminéralisée et au pH parfaitement équilibré. Ce produit s’appelle Cat Water Formule urinaire. Elle a déjà démontré que les chats apprécient son goût et en boivent plus que l’eau du robinet ou embouteillée.

Mettez toutes les chances de votre côté, pour éviter que vos compagnons félins ne soient atteints de cette horreur : la Maladie des Voies Urinaires Féline…Ajoutez Cat Water Formule urinaire aux bons soins que vous prodiguez à vos chats.

© Dr. Yves Tarte M.V. ret. 2020

© Vet Water 2020